Bulletin de l'Institut national genevois, Volumes 21-22

Front Cover
Institut national genevois, 1876 - Science
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 290 - Nous entrerons dans la carrière Quand nos aînés n'y seront plus ; Nous y trouverons leur poussière Et la trace de leurs vertus ! Bien moins jaloux de leur survivre Que de partager leur cercueil, Nous aurons le sublime orgueil De les venger ou de les suivre ! .... Aux armes, citoyens ! etc.
Page 289 - Français, pour nous, ah ! quel outrage ! Quels transports il doit exciter ! C'est nous qu'on ose méditer De rendre à l'antique esclavage...
Page 290 - Amour sacré de la patrie Conduis, soutiens nos bras vengeurs ! Liberté ! Liberté chérie, Combats avec tes défenseurs ! Sous nos drapeaux, que la victoire Accoure à tes mâles accents ! Que tes ennemis expirants Voient ton triomphe et notre gloire ! Aux armes, etc.
Page 322 - Quel fruit tirons-nous des labeurs Qui courbent nos maigres échines ? Où vont les flots de nos sueurs ? Nous ne sommes que des machines. Nos Babels montent jusqu'au ciel, La terre nous doit ses merveilles : Dès qu'elles ont fini le miel, Le maître chasse les abeilles.
Page 295 - Le Temps a laissé son manteau Le temps a laissié son manteau De vent de froidure et de pluye, Et s'est vestu de broderye De souleil raiant, cler et beau.
Page 266 - Ci-gît l'illustre et malheureux Rousseau. Le Brabant fut sa tombe, et Paris son berceau : Voici l'abrégé de sa vie Qui fut trop longue de moitié : II fut trente ans digne d'envie, Et trente ans digne de pitié.
Page 291 - La victoire en chantant nous ouvre la barrière, La liberté guide nos pas, Et du nord au midi, la trompette guerrière A sonné l'heure des combats. Tremblez, ennemis de la France!
Page 290 - Mais les complices de Bouille, Tous ces tigres qui, sans pitié, Déchirent le sein de leur mère!...
Page 293 - La République nous appelle, Sachons vaincre ou sachons périr Un Français doit vivre pour elle, Pour elle un Français doit mourir.
Page 289 - Tremblez, tyrans, et vous, perfides, L'opprobre de tous les partis ! Tremblez ! vos projets parricides...

Bibliographic information