D. Junii Juvenalis sexdecim satiræ ad cod. Parisinos recens. cum interpretatione Lat. notis [&c.] quibus plurima subjunxit additamenta N.E. Lemaire, Volume 2

Front Cover

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 51 - Gangen, pauci dignoscere possunt Vera bona atque illis multum diversa, remota Erroris nebula. Quid enim ratione timemus Aut cupimus ? quid tam dextro pede concipis, ut te Conatus non...
Page 55 - Augustum. iam pridem, ex quo suffragia nulli vendimus, effudit curas ; nam qui dabat olim imperium fasces legiones omnia, nunc se continet atque duas tantum res anxius optat, 80 panem et circenses."
Page 54 - Tum quoque materiam risus invenit ad omnes Occursus hominum, cujus prudentia monstrat Summos posse viros et magna exempla daturos Vervecum in patria crassoque sub acre nasci.
Page 417 - Voit-on les loups brigands , comme nous inhumains. Pour détrousser les loups courir les grands chemins ? Jamais , pour s'agrandir, vit-on dans sa manie Un tigre en factions partager l'Hyrcanie ' ? L'ours at-il dans les bois la guerre avec les ours ? Le vautour dans les airs fond-il sur les vautours?
Page 371 - Inde furor vulgo, quod numina vicinorum Odit uterque locus, quum solos credat habendos Esse Deos, quos ipse colit.
Page 299 - In lecticis crescunt; si terram attigerint, e manibus utrinque sustinentium pendent. Gaudemus, si quid licentius dixerint : verba ne Alexandrinis quidem permittenda deliciis risu et osculo excipimus.
Page 108 - L'enragé qu'il était , né roi d'une province Qu'il pouvait gouverner en bon et sage prince , S'en alla follement , et pensant être dieu , Courir comme un bandit qui n'a ni feu ni lieu ; Et , traînant avec soi les horreurs de la guerre , De sa vaste folie emplir toute la terre...
Page 399 - Hoc majores nostri questi sunt , hoc nos querimur, hoc posteri nostri querentur, eversos esse mores, regnare nequitiam , in deterius res humanas et in omne nefas labi, > Sen.
Page 289 - ... terreurs cruelles marchent partout devant nous ; la solitude nous trouble ; les ténèbres nous alarment; nous croyons voir sortir de tous côtés des fantômes qui viennent toujours nous reprocher les horreurs secrètes de notre âme ; des songes funestes nous remplissent d'images noires et sombres ; et le crime, après lequel nous courons avec tant de goût, court ensuite après nous comme un vautour cruel, et s'attache à nous pour nous déchirer le cœur, et nous punir du plaisir qu'il nous...
Page 289 - Pourquoi le remords est-il si terrible , qu'on préfère de se soumettre à la pauvreté et à toute la rigueur de la vertu , plutôt que d'acquérir des biens illégitimes? Pourquoi y at-il une voix dans le sang, une parole dans la pierre ? Le tigre déchire sa proie , et dort ; l'homme devient homicide, et veille. Il cherche les lieux déserts, et cependant la solitude l'effraie ; il se traîne autour des tombeaux., et cependant il a peur des tombeaux.

Bibliographic information