Page images
PDF
EPUB
[graphic][subsumed][subsumed][ocr errors][subsumed][ocr errors][subsumed][ocr errors]

HISTOIRE

DR LA

SATIRE EN FRANCE

POUR SERVIR DE DISCOURS PRÉLIMINAIRE

AUX OE U VRES DE MATHURIN REGNIER.

D

e tous les poètes françois qui ont précédé le siècle de Louis XIV, Malherbe et Regnier sont les seuls qui aient conservé quelque réputation; encore Malherbe est-il beau

coup plus connu que Regnier, la nature des ouvrages de ce dernier ne permettant pas de mettre entre les mains de la jeunesse, et, passé cet âge, les devoirs que la société s'est imposés de nos jours éloignant de la lecture des poètes tout ce qui n'est pas homme de lettres. Aussi s'en rapporte-t-on généralement au jugement que Boileau a porté de Regnier, en adoptant sans examen et les éloges qu'il fait du talent de cet auteur, et les reproches qu'il adresse à ses ouvrages (1).

Regnier cependant ne mérite pas moins d'être étudié

(1) De ces maitres savants disciple ingénieux,

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

HISTOIRE

DR LA

SATIRE EN FRANCE

POUR SERVIR DE DISCOURS PRÉLIMINAIRE

AUX OE U VRES DE MATHURIN REGNIER.

[ocr errors]

e tous les poètes françois qui ont précédé le siècle de Louis XIV, Malherbe et Regnier sont les seuls qui aient conservé quelque réputation; encore Malherbe est-il beau

coup plus connu que Regnier , la nature des ouvrages de ce dernier ne permettant pas de le mettre entre les mains de la jeunesse, et, passé cet âge, les devoirs que la société s'est imposés de nos jours éloignant de la lecture des poètes tout ce qui n'est pas homme de lettres. Aussi s'en rapporte-t-on généralement au jugement que Boileau a porté de Regnier, en adoptant sans examen et les éloges qu'il fait du talent de cet auteur, et les reproches qu'il adresse à ses ouvrages (1).

Regnier cependant ne mérite pas moins d'être étudié

(1) De ces maltres savants disciple ingénieux,

[ocr errors]

que Malherbe : son style n'est pas aussi pur; mais comme sa poésie est moins élevée, et qu'il s'est par cela même donné plus de libertés, le langage dont il s'est servi, et la nature des sujets qu'il a traités, donnent lieu à des remarques grammaticales et à des observations de meurs qui ne peuvent manquer d'avoir un grand intérêt. C'est , dit Boileau (réflexion V sur Longin), le poëte français qui, du consentement de tout le monde, a le mieux connu avant Molière les mœurs et le caractère des hommes ; et à ce titre seul il eût du échapper à l'oubli daus lequel il est tombé.

L'immense supériorité qu'il s'est acquise par son 1alent dans le genre de la satire, en s'élevant tout à coup au-dessus de ses devanciers et contemporains, m'impose le devoir de les faire connoître à mes lecteurs ou de les rappeler à leur mémoire. La comparaison que l'on aura la facilité d'établir entre leurs ouvrages et ceux de Regnier ne peut qu'ajouter à la gloire de cet auteur.

Satira tota nostra est, dit Quintilieu; et indépendamment de l'autorité que les vastes connoissances du rhéteur latin doivent donner à son assertion, il écrivoit dans un temps où l'on étoit en état de résoudre cette question mieux qu'aujourd'hui. Les Grecs cependant connoissoient la satire, au moins dans son but, si ce n'est dans la forme prescrite par les Latins, et que nous lui avons conservée. Les fables d'Esope sont peut

[ocr errors]

1

Regnier, seul parmi nous, formé sur leurs modèles ,
Dans son vieux style encore a des grâces nouvelles.
Heureux si ses discours, craints du chaste lecteur,
Ne se sentoient des lieux où frequentoit l'auteur ;
Et si du son hardi de ses rimes cyniques,
Il n'alarmoit souvent les oreilles pudiques.

« PreviousContinue »