Satires de Juvénal

Front Cover
M. Lambert et F. J. Baudouin, 1782

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page lxii - Etincellent pourtant de sublimes beautés : Soit que, sur un écrit arrivé de Caprée, II brise de Séjan la statue adorée ; Soit qu'il fasse au conseil courir les sénateurs, D'un tyran soupçonneux pâles adulateurs ; Ou que, poussant à bout la luxure latine, Aux portefaix de Rome il vende Messaline. Ses écrits pleins de feu partout brillent aux yeux.
Page 364 - Déjà il est maître de l'Italie ; et pourtant il veut pénétrer plus avant : « Soldats, dit-il, nous n'avons rien fait, si nous ne brisons les portes de Rome, si je n'arbore les drapeaux de Carthage au milieu du quartier de Suburre. » O la belle figure , le beau modèle à peindre , que ce général borgne monté sur sa bête de Gétulie ! Mais le dénoûment, quel est-il?
Page 445 - Gallita, ces riches sans enfans 1? , ayent ressenti quelques accès de fièvre , les portiques des Temples sont aussi-tôt remplis d'une foule de tableaux dépositaires des vœux de leurs Cliens. On en voit qui vont jusqu'à promettre une Hécatombe *° , faute d'éléphans ; car on n'en vend point à Rome ; notre climat n'en a jamais vu naître : on les tire de chez ces peuples que le Soleil noircit , pour les nourrir , aux dépens de César , dans les forêts des Rutules , & dans les champs oii...
Page 106 - Rome 454» quand Ticinius Menas leur amena des barbiers de Sicile : il ajoute que Scipion l'Africain fut le premier qui fit venir la mode de se raser chaque jour. Quand on...
Page 66 - Quamvis digressu veteris confusus amici, laudo tamen, vacuis quod sedem figere Cumis destinet atque unum civem donare Sibyllae.
Page 435 - La faveur des empereurs et celle du peuple se partageaient entre les factions ; chacune avait ses partisans. Caligula fut pour la faction verte, et Vitellius pour la bleue. Il résulta quelquefois de grands désordres de l'intérêt trop vif que les spectateurs prirent à ces factions. Sous Justinien, une guerre sanglante n'eût pas fait plus de ravages ; il y eut quarante mille hommes tués pour les factions verte et bleue.
Page lii - LES Tropes sont des figures par lesquelles on fait prendre à un mot une signification qui n'est pas précisément la signification propre de ce mot...
Page 200 - Mais afin que la volupté n'y perde rien, elles ne les livrent au fer qu'après que leurs organes, ombragés d'un poil déjà noir, se sont bien développés ; alors Héliodorus les opère, au seul préjudice du barbier; celui que l'on fit ainsi façonner est sûr, dès qu'il entre dans les bains, de s'attirer tous les regards.
Page 334 - Couronne ta porte de guirlandes ; enfin te voilà père : je t'ai fourni de quoi braver la médisance. Tu jouis des droits attachés à la paternité ; par moi tu pourras hériter et recevoir un legs tout entier, sans compter bien d'autres privilèges, si, achevant mon ouvrage, je mets trois enfants dans ta maison (18).
Page 315 - Le respect qu'on rend uniquement à la naissance est un devoir de simple bienséance ; c'est un hommage à la mémoire des ancêtres qui ont illustré leur nom , hommage qui , à l'égard de leurs descendants , ressemble en quelque sorte au culte des images auxquelles on n'attribue aucune vertu propre , dont la matière peut être méprisable , qui sont quelquefois des productions d'un art grossier, que la piété seule empêche de trouver ridicules...

Bibliographic information