Principe universel du mouvement & de la vie

Front Cover
A. Quenet, 1898 - Life (Biology) - 320 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 269 - La confirmation d'un fait général déjà plusieurs fois signalé, dit-il, que le degré de domestication des animaux est proportionnel au degré de. civilisation des peuples qui les possèdent.
Page 280 - Ce que les recherches géologiques n'ont pu nous révéler encore, c'est l'existence de nombreux degrés de transition, aussi serrés que nos variétés actuelles et reliant entre elles toutes les espèces connues : telle est la plus importante des objections qu'on puisse élever contre ma théorie.
Page 304 - C'est la justice au lieu du privilège, et quand même il s'y glisserait quelques abus, ils ne peuvent être qu'accidentels, tandis qu'autrement ils sont permanents, perpétuels ! évités, conjurés, avec la connaissance des grandes lois naturelles auxquelles sont soumis les peuples, et par l'application des véritables principes qui doivent les régir ! Oui, l'on ne saurait trop se pénétrer de cette grande, de cette suprême règle politique ,. Hors des grandes lois de la nature, les projets...
Page 287 - Ainsi les formes qui ont une fois disparu ne se montrent plus; leur rôle est accompli; elles font place à d'autres qui disparaissent à leur tour, et si Linné a dit avec raison : Natura non facit saltus, OD peut dire également : Non retrait natura.
Page 191 - On peut voir après quelques moments les manifestations de la vie se montrer de nouveau; il ya dans les muscles des yeux et dans ceux de la face des mouvements qui paraissent prouver que les fonctions cérébrales se sont rétablies dans cette tête complètement séparée du tronc.
Page 271 - Félix d'Azara nous peint les Abipones du Chaco comme se rapprochant du type européen, et offrant de beaux traits , un nez à peu près aquilin , des formes assez bien dessinées, en même temps qu'une nuance plus claire que la généralité des autres Pampéens. Parmi ceux-ci se distinguent les Patagons , nomades équestres des Pampas et des plaines arides, la plupart de haute stature, aux membres robustes , annonçant par leur physionomie un courage farouche, une indépendance de caractère et...
Page 283 - Les faits deviennent plus frappants encore dès que l'on compare les animaux qui vivent dans l'air avec ceux qui vivent dans l'eau , ou même ces derniers seulement entre eux lorsque deux mers différentes sont séparées par une petite étendue de terre. A l'isthme de Suez, les faunes aériennes sont à peu près identiques sur les côtes de la mer Rouge et de la Méditerranée; les faunes marines sont au contraire extrêmement dissemblables sur les rivages opposés. — M. Edwards entre autres...
Page 287 - Britanniques, les changements survenus dans les animaux, depuis la faune silurienne jusqu'aux derniers sédiments carbonifères, n'ont été ni plus lents ni plus rapides; toujours et partout la nature organique semble avoir marché du même pas, insouciante en quelque sorte de ces accidents de l'écorce terrestre qui quelque grands qu'ils nous paraissent, ont été cependant trop faibles pour l'atteindre, trop limités pour troubler ses lois.
Page xxiv - Eh bien ! défendez-vous au sage De se donner des soins pour le plaisir d'autrui? Cela même est un fruit que je goûte aujourd'hui: J'en puis jouir demain , et quelques jours encore; Je puis enfin compter l'aurore Plus d'une fois sur vos tombeaux.
Page 291 - On arrive alors à constater ce fait général, qu'il existe « un ordre inverse du terme final du développement « dans les appareils sensitifs et végétatifs, dans les « systèmes de locomotion et de reproduction.

Bibliographic information