Page images
PDF
EPUB

« Fortunam 1 Priami cantabo et nobile bellum. »
Quid dignum tanto feret hic promissor 2 hiatu?
Parturient 3 montes, nascetur ridiculus mus.
Quanto rectius hic 4, qui nil molitur inepte :

140 « Dic mihi 5, Musa, virum, captæ post tempora Trojæ Qui mores hominum multorum vidit et urbes. » Non fumum ex fulgore 6, sed ex fumo dare lucem Cogitat?, ut speciosa dehinc miracula promat, Antiphaten Scyllam que 8 et cum Cyclope Charybdim; 145 Nec reditum Diomedis 9 ab interitu Meleagri,

8

cheurs exécutés en rond dans les éclaire. Homère, dit Horace, suit une Dionysiaques). Ce nom fut donné gradation, son ouvre est de plus en par les grammairiens d'Alexandrie à plus lumineuse. Ex fumo ne doit pas un certain nombre de poètes épiques, se prendre à la lettre : il n'y a rien dont les cuvres formaient, par les d'obscur ni de confus au début de matières traitées, une sorte d'en- | l'Odyssée. semble avec les cuvres d'Homère : 7. Cogitat, meditatur (Epl., 1, 11,50). par exemple Arctinos, Stasinos, Les

- Speciosa, beau, brillant. chès, qui, dans l'Æthiopis, la Cypria,

8. Antiphaten. V. Odys., X, 100. la petite Iliade, racontèrent les com- Antiphate, roi des Lestrygons, sorte bats qui précédèrent et suivirent la d'Ogres qui dévorèrent une partie colère d'Achille. On ajouta à cette

des compagnons d'Ulysse. Scyl. liste d'autres auteurs épiques, qui lamque. C'est dans le chant XII de trailèrent des légendes différentes.

l'Odyssée qu'Homère raconte les faTout ce passage a été imité par Boi- bles de Charybde et de Scylla; celle leau, Art. poét., III, 269-286, et par

La

du Cyclope remplit le chant IX. Fontaine, La Montagne qui accouche,

9. Reditum Diomedis. Diomède vers 10. Voy. Phèdre, IV, 22.

était fils de Tydée et de Deipyla, 1. Fortunam; vers traduit vraisem-fille d'Adraste, roi d'Argos; Tydée blablement d'un poète cyclique, op- était fils de Périboée et d'OEneus, posé par Horace à Homère.

dont la première femme Althée avait 2. Promissor; mot créé par Horace et qui ne se trouve pas ailleurs. Voy. dans le feu un tison auquel les ora

fait périr son fils Méléagre, en jetant Rem. 16. — Hiatu dépend de dignum. cles avaient attaché la vie de ce guer3. Parturient; le futur au sens

rier. On sait le rôle que Diomède joue général des proverbes. Traduction dans l'Iliade. Après le siège de Troie du grec : ödevev öpos. Zeus orego- il fit, dit-on, une expédition en Etolie, βεϊτο, το δ' έτεκεν μύν.

patrie de son père Tydée, et rétablit 4. Rectius, S.-ent. locutus est. son grand-père OEneus sur le trône. Hic, Homère, au début de l'Odyssée. A son retour de cette expédition, il

Qui nil molitur inepte, qui ne fut chassé d'Argos, gagna l'Italie, aida fait rien de déplacé, chez qui tout contre les Messapiens le roi Daunus, est raisonnable et proportionné. qui lui donna sa fille et son royaume.

5. Dic mihi. Ce début de l'Odyssée Diomède fut l'objet d'un culte partiest traduit déjà, plus librement il est culier dans beaucoup de villes de la vrai, Epl., I, 11,_20. C'est le com- Grèce et de l'Italie méridionale. Les mencement de l'Enéide que Boileau mots reditum Diomedis font allusion a cité comme modèle de début. peut-être au retour de Diomède à

6. Fulgore, une lumière passagère Argos, après le siège de Troie, requi éblouit, par opposition à lucem, tour qui aurait été raconté par quelune lumière égale et durable qui , que poète inconnu; Homère en fait 150

Nec gemino bellum Trojanum orditur ab ovo ";
Semper ad eventum ? festinat et in medias res
Non secus ac notas auditorem rapit et quæ
Desperat tractata nitescere posse, relinquit,
Atqua ita mentitur, sic veris falsa remiscet 3,
Primo ne medium', medio ne discrepet imum.

Tu, quid ego et populus mecum desideret, audi 5,
Si plausoris Reges aulæa manentis et usque
Sessuri, donec cantor : « Vos plaudite » ?, dicat :
Ætatis cujusque 8 notandi sunt tibi mores,

155

une courte mention dans le livre III | 155, où il semble mieux à sa place. En de l'Odyssée. Mais, d'après les anciens tout cas, il vaut mieux le construire scholiastes, il s'agit ici du retour de avec les deux suivants que de l'isoler Diomède à Argos après son expédio de ce qui concerne le drame. - Po tion en Etolie. Cet événement a été pulus; comme, plus haut, equites pela matière d'une épopée d'Antima- ditesque; en matière de théâtre, le chus, poète estimé, contemporain peuple est souverain juge.. de Platon.

6. Plausoris ou plosoris : l'influence 1. Ab ovo, les deux cufs de Léda de la prononciation populaire a fait (femme de Tyndare, roi de Sparte), confondre au avec o, dans les comd'où sortirent Castor, Pollux, Hélène posés de plaudo, de fauces (suffoco) et Clytemnestre. Dans ce vers, Horace et d'autres mots semblables. - Eges, fait probablement allusion à quelque tu désires. - Aulæa. Voy. Epl., II, I, poème cyclique.

189. - Cantor désigne l'acteur dont 2. Eventum, le dénouement. la déclamation était accompagnée de Festinat, il ne se laisse pas retarder la flûte. par les préambules, les digressions : 7. Vos plaudite; formule que le derce précepte se relie étroitement au nier acteur qui parlait adressait au précédent. In medias res. C'est peuple quand la pièce était terminée. ainsi que l'Iliade commence avec la 8. Ætatis cujusque. Ce morceau dernière année du siège de Troie, et sur la différence des âges est imité :l'Odyssée au moment où Ulysse est d'Aristote (Rhét., II, 12). Il a été retenu dans l'ile de Calypso, tandis imité par Régnier (Sat., V, 119-152) que les autres rois ont regagné déjà et Boileau (Art. poét., III, 373-390), leurs demeures. Virgile à imité ce sans compter Vauquelin de la Fresprocédé, qui est devenu une règle du naye (Art. poét., II) et Chénier, qui poème épique. Voy. Quint., VII, 10 : l'a traduit presque littéralement : Ubi (incipiendum) more Homerico e mediis vel ultimis.

Sur le théâtre étalant vos ouvrages,

Prétendez-vous charmer les spectateurs ? 3. Remiscet, comme miscet. 4. Primo ne medium. Horace pres. Représentez-vous les différentes meurs.

Montrez-vous peintre, et des différents âges crit l'unité dans les faits, comme il Sent-il son pied devenu moins débile, l'a prescrite dans les caractères, De ses pareils l'enfant cherche les jeux, presque dans les mêmes termes,

Crie et se tait, rit et pleure avec eux,

Toujours ému, toujours vif et mobile. vers 126.

L'adolescent échappe aux longs regards 5. Tu... audi. Ce vers, arrivant après Des gouverneurs. Quelles sont ses délices ? un assez grand nombre de préceptes, Meutes, chevaux, chasses, courses de char. ne laisse pas que d'étonner : Horace a Apre au conseil, de cire pour les vices, sans doute voulu marquer qu'il aborde

Il'est prodigue, ardent, présomptueux, une nouvelle série de conseils, con

Exagéré, mais volage en ses veux.

L'homme, au sortir de la folle jeunesse, cernant spécialement l'exécution du Du moindre écart soigneux de s'abstenir, drame. Peerlcamp le met après le vers Prévoit, combine, assure l'avenir,

1

160

Mobilibusque : decor naturis dandus et annis.
Reddere qui voces ? jam scit puer et pede certo
Signat humum , gestit paribus colludere et iram
Colligit ac ponit temere et mutatur in horas 4. *
Imberbis juvenis tandem 5 custode remoto
Gaudet equis canibusque et aprici gramine campie,
Cereus in vitium flecti? monitoribus asper,
Utilium tardus provisor 8, prodigus æris,
Sublimis cupidusque et amata relinquere pernix '.
Conversis 10 studiis ætas animusque virilis
Quærit opes et amicitias, inservit honori 11,
Commisisse 12 cavet quod mox mutare laboret. *
Multa senem circumveniunt incommoda, vel quod
Quærit 13 et inventis miser abstinet ac timet uti,
Vel quod res omnes timide gelideque 16 ministrat,
Dilator, spe longus 15, iners, avidusque futuri,

165

170

Cherche crédit, puissance, honneur, richesse. 1 jeunes gens de bonnes familles. V.
Le froid vieillard aime à temporiser,

Sat., I, VI, 81.
Amassant l'or et n'osant en user,
Prompt à la crainte et lent à l'espérance,

6. Campi, le Champ de Mars où Donneur d'avis, difficile, grondeur,

les jeunes Romains se livraient aux Du temps présent déterminé frondeur,

exercices du corps. Prôneur outré des temps de son enfance, etc. 7. Cereus... flecti. V. Rem. 45. -In

vitium, promptà recevoir l'impression 1. Mobilibus se rapporte naturis des vices (Boileau). Monitoribus et annis : les natures et les années asper, rétif à la censure (Boileau). mobiles, C.-à-d. les natures qui 8. Utilium, Μάλλον αιρούνται πράτchangent avec les années' ont leurs

TALV το καλόν των συμφερόντων qualités propres (decor); Beaucoup (Arist.). Provisor; mot nouveau. 'éditeurs lisent maturis (que ne

Voy. Rem. 16. donnent pas les man.), mais l'anti

9. Sublimis, Meyadó fuxos (Arist.). thèse serait bizarre entre mobilibus et maturis.

Cupidusque... pernix, opór po měv 2. Reddere voces, parler, se servir étti@upoñol, Táyews dě tavovtai. des mots qu'il a appris. - Puer. Ni 10. Conversis, entièrement changés. Aristote, ni Boileau, n'ont parlé de

11. Honori, honoribus. l'enfance dans les passages corres

12. Commisisse. Le parfait s'explique pondants.

d'une façon logique : il redoute d'avoir 3. Signat humum, marque la terre, fait une chose sur laquelle il voudrait C.-à-d. y imprime la trace de ses pas.

revenir. 4. Mutatur in horas. Voy. vers 60.

13. Quærit; absolu comme quærere 5. Imberbis, Var. : imberbus. Voy. et uti, Epl., I, vii, 57. Epl., II, 1, 85. — Tandem marque l'im- 14. Gelide, κατεψυγμένοι γάρ εισίν patience avec laquelle le jeune homme (Arist.). attend sa délivrance. - Custode re- 15. Dilator; néologisme qui ne se moto. Il s'agit de l'esclave de con- rencontre pas ailleurs. - Spe longus, lance, pædagogus, qui accompagnait longs dans leurs espérances, ayant jusqu'à la prise de la toge virile les de longs espoirs. Voyez Od., 1, iv,

175

aptist

Difficilis, querulus, laudator temporis acti 1
Se puero, castigator censorque minorum 2.
Multa ferunt anni venientes commoda secum,
Multa recedentes adimunt 3. Ne forte seniles
Mandentur juveni partes pueroque viriles :
Semper in adjunctis ævoque morabimur. aptis

Aut agitur res in scenis aut acta refertur 5.
Segnius irritant animos demissa e per aurem
Quam quæ sunt oculis subjecta fidelibus ? et quæ
Ipse sibi tradit spectator : non tamen intus
Digna geripromes in scenam multaque tolles
Ex oculis, quæ mox narret facundia præsens 10.
Ne pueros

coram populo Medea trucidet,
Aut humana palam coquat exta nefarius Atreus 12,
Aut in avem Procne vertatur, Cadmus 13 in anguem.

180

7

8

11

185

15, et Cic., de Sen. : Nemo est tam 7. Fidelibus, dont on ne peut dousenex qui se annum non putet posse ter. vivere. C'est parce qu'il est spe 8. Ipse, sans intermédiaire. Inlongus que le vieillard aime à diffé- tus, derrière la scène. rer, qu'il manque d'activité dans le 9. Digna geri. Tous les poètes emprésent et qu'il se préoccupe avec ar- ploient l'infinitif avec dignus; Horace deur de l'avenir. D'autres entendent l'emploie surtout au passif (Sat., I, spe longus, lent à espérer; on a même IV, 3 et 25; 1, x, 72; Art poét., 283). substitué lentus à longus.

10. Facundia præsens, facundia ejus 1. Laudator temporis acti. « Tou- qui fuit præsens. jours plaint le présent et vante le

11. Ne pueros. Exemple de faits inpassé » (Boileau).

tus digna geri. Voy. vers 123. 2. Minorum, les plus jeunes. 12. Atreus. Voy. vers 91.

3. Adimunt. V. Epl., II, 11,55. Anni 13. Procné, fille de Pandion, roi venientes et recedentes est une figure d'Athènes, épousa le roi thrace Téhardie, mais facile à comprendre; ce

rée et en eut un fils nommé Ithys. sont les années pendant lesquelles Térée la relégua l'homme arrive à la maturité et celles

la campagne, la

fit pendant lesquelles il décline; c'est la

passer pour morte, et s'unit à sa

seur Philomèle. Celle-ci, instruite de vie même qui vient et qui se retire la vérité, parvint à avertir Procné, ensuite.

qui revint secrètement. Toutes deux 4. Adjunctis ævo, ce qui appartient tirent périr lthys et servirent ses memà chaque âge. Morabimur; futur bres à Térée. Elles furent sauvées de au sens impératif : nous observerons.

sa colère

par les dieux, qui changèrent Ce vers semble faible. Ribbeck l'a considéré comme interpolé.

Procné en rossignol (ou en hiron

delle), Philomèle en hirondelle (ou 5. Aut agitur. Divers préceptes en rossignol), et Térée en oiseau de techniques se succèdent sans transi- proie. Sophocle avait fait une tragédie tions (vers 189, 191, 194, 202). intitulée Térée (Ovide, Mét., VI). Scenis, pour scena. - Refertur, fait

Cadmus, le fondateur de Tbèbes, suil'objet d'un récit.

vant une tradition, se retira avec sa 6. Demissa Voy. En., IV, 428 : femme Harmonie en Illyrie, où il Cur mea dicta neget duras demittere in aures ? fonda un royaume, qu'il laissa à son

Quodcumque ostendis mihi sic, incredulus odi X

Neve minor neu sit quinto productior actu 1

75

[graphic]

80

[ocr errors]

AU

80

[ocr errors]
[ocr errors]

Thràlie d'Herculanuni : A. proscenium ; B. orchestic; l. dlegea; u. touunud

b. vestiaire; c. postscenia; d. péristyle.

ce 1.

190

Fabula, quæ posci vult et spectanda reponi 2;
Nec deus intersit, nisi dignus vindice 3 nodus
Inciderit; nec quarta . loqui persona laboret.

[merged small][ocr errors]

fils Illyrios, lorsqu'il fut avec sa machina est proverbial. Cette expresfemme changé en serpent et reçu dans sion, modeste d'ailleurs, est traduite les Champs-Élysées. Il reste quelques du grec cantep Ocòs ÉTTÈ tpayexas fragments insignifiants du Cadmusunyavis (Platon). – L'appareil était d'Euripide (Ovide, Mét., IV).

suspendu au-dessus de la scène, du 1. Neve minor. Les tragédies grec-côté gauche. Horace ne veut pas ques comprenaient cinq parties : un qu'on abuse de ces interventions. prologue, trois épisodes, un épilogue; | Aristote tient un langage pareil (Poét., elles étaient séparées entre elles par | 15). Exemples de ces sortes de déles cheurs (Aristote, Poét., 12). Le nouement dans le Philoctète de somot actus est déjà employé dans ce phocle, l'Hippolyte d’Euripide, etc. sens par Térence : primo aclu placeo Vindice, sous-ent. tali, que l'intri(prologue de l'Hécyre). Quinto gue soit digne d'être dénouée par un actu, pour quam quinque actus. dieu. Vindex est pris ici dans son

2. Spectanda. Var. : Spectata. sens de protecteur, sauveur. Le sens Reponi, comme referri (Ter., Hec., primitif est celui de caution (venum prol.), être remis sur la scène. V. Sat., dicere). İ, X, 39 : Redeant spectanda theatris. 4. Quarta. Les Grecs n'admettaient

3. Neo deus intersit. Le Deus ex que trois acteurs, πρωταγωνιστής

[ocr errors]
« PreviousContinue »