Principes de la littérature, Volume 4

Front Cover
Desaint & Saillant, 1764 - Literature - 429 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 113 - Par la mort. . . Il n'acheva pas , Car il avoit l'ame trop bonne : Allez, dit-il, je vous pardonne, 'Une autre fois n'y venez pas. On...
Page 201 - Il se cache; mais sa réputation le découvre; il marche sans suite et sans équipage, mais chacun dans son esprit le met sur un char de triomphe. On compte, en le voyant, les ennemis qu'il a vaincus, non pas les serviteurs qui le suivent; tout seul qu'il est, on se figure autour de lui ses vertus et ses...
Page 107 - Elle qui n'était pas grosse en tout comme un œuf, Envieuse s'étend, et s'enfle, et se travaille Pour égaler l'animal en grosseur, Disant : Regardez bien, ma sœur ; Est-ce assez ? dites-moi ; n'y suis-je point encore ? - Nenni. - M'y voici donc ?- Point du tout. -M'y voilà ? - Vous n'en approchez point.
Page 115 - Je vous entends, Seigneur, nous allons tout dompter : Nous allons traverser les sables de Lybie, Asservir en passant l'Egypte, l'Arabie, Courir delà le Gange en de nouveaux pays, Faire trembler le Scythe aux bords du Tanaïs, Et ranger sous nos lois tout ce vaste hémisphère.
Page 84 - Il faut y penfer mûrement. Gens fages, en qui je me fie, . • M'ont dit que c'eft fait prudemment Que d'y penfer toute fa vie.
Page 74 - La clarté conufte dans la repréfentation nette & diftincte de l'objet qu'on fe repréfente. On le voit fans nuage , fans obfcurité : c'eft ce qui rend la penfée nette. On le voit féparé de tous les autres objets qui l'environnent : c'eft ce qui la rend dtflincle.
Page 61 - ... plus vraies & plus naturelles, quand on les en tirera tout - à - fait par l'argumentation. L'ordre & le détail du récit doivent être rélatifs à la même fin.
Page 197 - Quel honneur pour un sujet d'accompagner son roi , de lui servir de conseil , et , si je l'ose dire , d'exemple, dans une importante conquête! Honneur d'autant plus grand , que la faveur n'y put avoir part; qu'il ne fut fondé que sur un mérite universellement connu , et qu'il fut suivi de la prise des villes les plus considérables de la Flandre ('). Après cette glorieuse marque d'estime et de confiance, quels projets d'établissement et de fortune n'auroit pas faits un homme avare et ambitieux!
Page 115 - Je vais, lui dit ce prince, à Rome où l'on m'appelle. — Quoi faire? — L'assiéger. — L'entreprise est fort belle, Et digne seulement d'Alexandre ou de vous : Mais, Rome prise enfin, seigneur, où courons-nous?
Page 116 - Ouvre un œil languissant, et, d'une faible voix, Laisse tomber ces mots, qu'elle interrompt vingt fois: O Nuit! que m'as-tu dit'' quel démon sur la terre Souffle dans tous les cœurs la fatigue et la guerre? Hélas! qu'est devenu ce temps, cet heureux temps, Où les rois s'honoraient du nom de fainéants...

Bibliographic information