Page images
PDF
EPUB

PARIS, IMPRIMERIE DE C. L. F. PANCKOUCKE,

RUB DES POITEVINS, n. 14.

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small]

MEMBRE DE L'ORDRE ROYAL DE LA LÉGION D'HONNEUR

ÉDITEUR, RUE DES POITEVINS, N° 14.

M DCCC XXXIV.

1834

VIE DE PROPERCE. .

SEXTUS AURELIUS PROPERTIUS naquit en Ombrie mais sur les frontières de la Toscane , l'an de Rome 697, selon Vulpius; ou, selon Barth, l'an 702. Lui-même nous indique sa patrie dans la 22e élégie du premier livre, quand il dit :

Si Perusina tibi patriæ sunt nota sepulcra,

Proxima subposito contingens Umbria campo

Me genuit, terris fertilis uberibus. Neuf villes, Mévanie, aujourd'hui Bevagna, Amérie, Assisse, Spello, Spolète, Pérouse, et trois autres moins célèbres , se disputent l'honneur d'avoir dorné naissaộce à notre poète. Lui-même a laissé encore, dans la première élégie du quatrième livre, deux indications. précieuses pour guider la critique. En effet, il écrit au vers 65 :

[ocr errors]

Scandentes si quis cernet de vallibus arces,

Ingenio muros æstimet ille meo;

[ocr errors]

et plus bas, au vers 121 :

Umbria te notis antiqua Penatibus edit;

Mentior? an patriæ tangitur ora tuæ ?
Qua nebulosa cavo rorat Mevania campo,

Et lacus æstivis intepet Umber aquis,
Scandentisque arcis consurgit vertice murus,

Murus ab ingenio notior ille tuo.

Ces deux passages concentrent la difficulté entre Spello et Mévanie : car les autres villes se trouvent dans l'Étrurie, ou sont trop éloignées des lieux indiqués plus haut. Mais à laquelle de ces villes accorderonsnous l'honneur qu'elles réclament toutes deux, comme se trouvant dans la vallée de Spolète, et non loin du Clitumnus, que Properce désignerait par lacus Umber? Si l'on en croyait le second des deux passages, on nommerait aussitôt Mévanie, et c'est l'opinion à laquelle se sont rangés presque tous les biographes; mais Thaddée Donnola a fait sur les lieux mêmes une dissertation savante pour défendre les intérêts de Spello. Il observe d'abord que, d'après le texte lui-même, il n'est

pas

clairement démontré que la patrie de Properce soit Mevanie, puisqu'il y a seulement ta patrie est dans ces lieux la ville de Mévanie , etc. Après avoir ainsi infirmé l'apinion. oontraire, il avance : 1° que l'expression noti penales, traduite gol est vrai, par ville célèbre, ne peut convenir à:Névaniệ, et s'applique très-bien à sa rivale ; 2o.que l'expression șcandentes et scandentis, signifiant des murs qui s'élèvent en amphithéâtre, ne saurait indiquer que Spello, puisque la ville de Mévanie est bâtie dans la vallée elle-même.

S'il faut prendre parti dans cette querelle d'un assez mince intérêt, j'avoue que les motifs invoqués par Donnola me paraissent peu concluans. En effet, il est trèsfacile de comprendre le scandentes de vallibus arces, sans l'expliquer comme lui, d'autant plus que le verbe scandere , quoi qu'il en dise, n'a pas toujours eu la signification exclusive qu'il lui impose; et si, d'un autre

« PreviousContinue »