Page images
PDF
EPUB

NOTICE

SUR

PLUTARQUE

NOTICE

SUR

PLUTARQUE.

Les écrits de Plutarque, dit Montaigne, à les bien savourer, nous le découvrent assez, et je pense le connoitre jusque dans l'âme ; si voudrois-je que nous eussions quelques mémoires de sa vie.

Ne serait-on pas curieux, en effet, d'étudier la vie de ce grand peintre des homines, et satisfait de pouvoir distinguer sûrement dans ses ouvrages ce qu'il recut de l'expérience et ce qu'il apprit par la réflexion? Montaigne eût voulu savoir sur Plutarque ce que Plutarque lui-même nous apprend sur tant de grands hommes, ces petits détails, ces traits de meurs qui font revivre la nature humaine dans l'histoire. Si cette description minutieuse plait singulièrement par le contraste lorsqu'il s'agit des grands acteurs de la scène du monde, elle fait tout l'intérêt des conditions obscures, ou qui n'ont eu que le paisible éclat des lettres et de la philosophie.

Les temps où a vécu Plutarque donneraient plus de prix encore à cette connaissance de sa vie privée. Comment, sous le double joug de la conquête et du despotisme, dans la Grèce esclave de cette Rome qui devenait elle-même la vile esclave des Domitien, s'est formée cette åme libre et fière qui comprenait si bien les vertus des républiques ? La philosophie de Plutarque n'offre pas moins de problèmes à l'esprit. Elle fut témoin de la décadence du polythéisme; elle fut contemporaine des premiers efforts d'une religion sainte qui, prêchée d'abord par des Juifs et des Grecs, semblait, au milieu de sa nouveauté sublime, résumer les plus belles spéculations de la philosophie, emprunter au platonisme quelque chose de ses dogmes, au stoïcisme ses rigides abstinences, à quelques républiques anciennes leur communauté de biens et leur fraternelle démocratie.

Plutarque, l'un des écrivains de l'antiquité le plus connu, le plus cité, et, pour ainsi dire, le plus populaire, naquit en Béotie, dans la petite ville de Chéronée, qu'il ne faut pas confondre avec cette autre Chéronée, trop fameuse par la victoire de Philippe et l'asservissement de la Grèce.

On ignore l'année précise de la naissance de Plutarque; mais il nous apprend lui-même qu'il suivait à Delphes les leçons d'Ammonius au temps du voyage de Néron dans la Grèce, ce qui se rapporte à l'an 66 de notre ère. Ainsi l'on peut conjecturer qu'il naquit dans les dernières années de l'empire de Claude, vers le milieu du premier siècle. Plutarque sortait d'une famille honorable, où le goût de l'étude et des lettres était héréditaire. Dans son enfance il vit

la fois son père, son aïeul et son bisaïeul; et il fut élevé sous cette influence des vieilles mæurs, et dans cette douce

« PreviousContinue »