Caius Cornelius Tacitus qualem omni parte, Volume 5

Front Cover
N. E. Lemaire, 1820

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 369 - J'eus soin de vous nommer, par un contraire choix, Des gouverneurs que Rome honorait de sa voix: Je fus sourde à la brigue, et crus la renommée; J'appelai de l'exil, je tirai de l'armée Et ce même Sénèque, et ce même Burrhus, Qui depuis .... Rome alors estimait leurs vertus.
Page 375 - Pour toute ambition, pour vertu singulière, II excelle à conduire un char dans la carrière, A disputer des prix indignes de ses mains, A se donner lui-même en spectacle aux Romains, A venir prodiguer sa voix sur un théâtre, A réciter des chants qu'il veut qu'on idolâtre ; Tandis que des soldats, de moments en moments, Vont arracher pour lui les applaudissements.
Page 376 - Son crime seul n'est pas ce qui me désespère ; Sa jalousie a pu l'armer contre son frère : Mais s'il vous faut, madame, expliquer ma douleur, Néron l'a vu mourir sans changer de couleur. • Ses yeux indifférents ont déjà la constance D'un tyran dans le crime endurci dès l'enfance. Qu'il achève, madame, et qu'il fasse périr Un ministre importun qui ne le peut souffrir.
Page 49 - Quod principi placuit legis habet vigorem: utpote cum lege regia, quae de imperio eius lata est, populus ei et in eum omne suum imperium et potestatem conferat...
Page 368 - Claude à son fils dût préférer son gendre? De ce même Pallas j'implorai le secours: Claude vous adopta, vaincu par ses discours, Vous appela Néron, et du pouvoir suprême Voulut avant le temps vous faire part lui-même. C'est alors que chacun, rappelant le passé, Découvrit...
Page 317 - Agricolae leniebatur, quia non contumacia neque inani 4 iactatione libertatis famam fatumque provocabat. sciant, quibus moris est illicita mirari, posse etiam sub malis principibus magnos viros esse, obsequiumque ac *° modestiam, si industria ac vigor adsint, eo laudis excedere, quo plerique per abrupta, sed in nullum rei publicae usum, ambitiosa morte inclaruerunt.
Page 330 - Vitellius nee beneficio nee iniuria cogniti. dignitatem nostram a Vespasiano inchoatam, a Tito auctam, a Domitiano longius provectam non abnuerim : is sed incorruptam fidem professis ñeque amore quisquam et sine odio dicendus est.
Page 380 - ... vainement. Peins-toi mon désespoir dans ce fatal moment : Je voulus m'immoler ; mais Zénobie en larmes , Arrosant de ses pleurs mes parricides armes, Vingt fois pour me fléchir embrassant mes genoux , Me dit ce que l'amour inspire de plus doux. Hiéron, quel objet pour mon âme éperdue! Jamais rien de si beau ne s'offrit à ma vue : Tant d'attraits cependant, loin d'attendrir mon cœur, Ne firent qu'augmenter ma jalouse fureur. Quoi ! dis-je en frémissant , la mort que je m'apprête Va donc...
Page 379 - Qui vengeoit , mais trop tard , la mort de Mithridate. Mon époux cependant , pressé de toutes parts, Tournant alors sur moi de funestes regards.... Mais , loin de retracer une action si noire , D'un époux malheureux respectons la mémoire : Épargne à ma vertu cet odieux récit.
Page 386 - Viennent dans son palais marchander les proscrits ; Lui seul des tribunaux fait pencher la balance ; Le sénat le contemple, et décrète en silence ; Les regards sont muets, les lois n'osent parler ; Tibère à ses genoux voit l'univers trembler, Et, subissant lui-même un tyrannique empire, Éprouve, en l'ordonnant, la frayeur qu'il inspire.

Bibliographic information