La grève de Samarez: poème philosophique, Volume 1

Front Cover
Dentu, 1863 - 836 pages

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 34 - Exegi monumentum aere perennius Regalique situ pyramidum altius, Quod non imber edax, non Aquilo impotens Possit diruere aut innumerabilis Annorum series et fuga temporum.
Page 188 - Sondez les Ecritures ; car c'est par elles que vous croyez avoir la vie éternelle, et ce sont elles qui rendent témoignage de moi.
Page 230 - C'est à l'idéologie, à cette ténébreuse métaphysique qui, en recherchant avec subtilité les causes premières, veut, sur ces bases, fonder la législation des peuples au lieu d'approprier les lois à la connaissance du cœur humain et aux leçons de l'histoire , qu'il faut attribuer tous les malheurs qu'a éprouvés notre belle France. Ces erreurs devaient et ont effectivement amené le régime des hommes de sang.
Page 16 - II ne contient mal ni infection. Vrai est qu'ici peu de perfection Vous apprendrez, sinon en cas de rire. Autre argument ne peut mon cœur...
Page 169 - Van den Ende avait une fille unique qui possédait ellemême la langue latine si parfaitement, aussi bien que la musique, quelle était capable d'instruire les écoliers de son père en son absence, et de leur donner leçon. Comme Spinoza avait occasion de la voir et de lui parler très souvent, il en devint amoureux ; et il a souvent avoué qu'il avait eu 'dessein de l'épouser.
Page 54 - Il prit donc des pierres du lieu, et en fit son chevet, et il s'endormit au même lieu. 12 " Alors il songea, et dans son songe il vit une échelle qui était appuyée sur la terre, et dont le haut touchait jusqu'aux cieux, * et les anges de Dieu montaient et descendaient par cette échelle.
Page 188 - ... fruit. 15 Tous ceux qui sont avec moi te saluent. Salue ceux qui nous aiment dans la foi. La grâce soit avec vous tous. Amen.
Page 17 - Brisant des potentats la couronne éphémère , Trois mille ans ont passé sur la cendre d'Homère ; Et depuis trois mille ans Homère respecté Est jeune encor de gloire et d'immortalité...
Page 168 - Baillet (II, 89), avec une tendresse qui lui fit éprouver que la vraie philosophie n'étouffe point le naturel. Il protesta qu'elle lui avait laissé par sa mort le plus grand regret qu'il eût jamais senti de sa vie
Page 313 - Au grand banquet de la nature, il n'ya point de couvert mis pour lui. La nature lui commande de s'en aller, et elle ne tarde pas à mettre elle-même cet ordre à exécution ». M.

Bibliographic information