Page images
PDF
EPUB
[ocr errors]

DISCOURS

PRÉLIMINAIRE.

/

PRÉLIMINAIRE.

Fuvénal ne nous apprend de lui rien autre chose, dans le cours de ses Satires, sinon qu'il étoit originaire d'Aquin", ancienne ville d'Italie , et qu'il avoit passé quelque tems en Egypte ?. Ses contemporains n'ont pas jeté plus de lumière sur son extraction, ses emplois et sa vie privée 3. Plusicurs passages de ce Poëte, relatifs à l'Histoire, font seuleinent présumer qu'il naquit vers le commencement du regne de Néron ; qu'il vint jeune à Rome pour y étudier les belles-lettres; et que, dans ses premiers essais , ayant lancé quelques traits satiriques contre le Pantomime Pâris 4, favori de l'Empereur Domitien, cet Histrion le fit reléguer dans la Pentapole de Libye. Parmi les Commentateurs, les uns prétendent qu'il vieillit et mourut dans son exil; les autres croient, avec plus de vraisemblance, qu'il revint environ dix ans après dans la capitale de l'Empire, où il composa le plus grand nombre de ses Satires. L'époque de sa mort n'est pas plus certaine que celle de sa naissance. Il paroît néanmoins, par deux de ses vers, qu'il écrivoit encore pendant la troisième année du

regne

d'Adrien,

a

Il nous a laissé seize Satires, en supposant qu'il soit l'auteur de la dernière, ce qui est au moins douteux 6. Elles sont écrites avec chaleur et véhémence. Le ton mâle et libre qui les caractérise n'avoit point eu de modèle et n'a point encore trouvé d'imitateurs. Je doute qu'il en paroisse : le Public craint trop la Censure, et les Poëtes ne redoutent pas moins le Public. D'ailleurs, ceux-ci veulent jouir de leurs travaux : or, dans les arts, ainsi que

dans les meurs, ce qui n'est point proportionné à la manière actuelle de voir et de sentir , quelqu'excellent qu'il soit , paroît plus étrange qu'estimable. Cependant nos Voisins sont tellement épris de Juvénal, que plusieurs de leurs Savans ont osé le mettre au-dessus d'Horace: Jules Scaliger, entr’autres, n'a pas craint de le nommer le Prince des Satiriques. Le François doux et poli, brillant et léger , n'est point fait pour

hésiter entre ces deux Auteurs. Chez nous un Poëte élégant, et qui sait flatter à propos, doit l'emporter sur celui dont le plus grand mérite est d'avoir du nerf et de la sincérité. Notre gouvernement et nos mæurs exigent de grands égards. Il est à croire , néanmoins, que Juvénal auroit aussi ses partisans en France, si son texte vigoureux et concis n'étoit

« PreviousContinue »