Histoire de l'Académie, avec Mémoires de littérature tirez des registres de cette Académie, Volume 28

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 287 - des environs répondoit à celui de la ville même. De quelque côté qu'on portât les yeux, on voyoit des vallons agréables, des champs peuplés de laboureurs, des prairies couvertes de troupeaux, des
Page 287 - de ces objets communs aux Phéniciens en général, les branches de commerce particulières aux Carthaginois; deux articles dont le fécond demande quelque détail. A l'égard du premier, le champ qu'il offre
Page 773 - ce titre : Les Origines, ou l'ancien Gouvernement de la France, de l'Allemagne &
Page 288 - le canton des Tyriens, du nom de leur ville principale. Les Carthaginois y furent admis, comme les autres, fur-tout depuis le règne d'Amafis & la conquête de l'Egypte par les rois de
Page 288 - que la Nature prodigue à ces climats fertiles. On ne peut nier, en effet, qu'ils n'aient fréquenté l'Inde & pénétré dans l'Afrique méridionale,
Page 64 - de la guerre des Gaulois , qui précéda celle d'Annibal, il dit que chaque légion étoit de cinq mille deux cens hommes de pied & de trois cens chevaux. Mais fur
Page 17 - des Centurions mêmes; dans les diftributions faites aux armées, les• cavaliers ont ordinairement le triple des gens de pied, tandis que les centurions n'ont que le double
Page 287 - commerce, rien ne fait mieux voir ce qu'étoit Carthage commerçante, long-temps avant que Carthage guerrière fe fît redouter des Grecs par une ambition qui l'a rendue
Page 266 - commerçante & guerrière ; mais avec cette différence, que née commerçante, elle l'étoit par état, & qu'elle devint guerrière par
Page 731 - ex triente quatre pour cent par an, l'ufure femis fix pour cent

Bibliographic information