Page images
PDF
EPUB

CHORUS PUERORUM.

Condito mitis placidusque telo
Supplices audi pueros, Apollo.

CHORUS PUELLARUM.

Siderum regina bicornis, audi,

Luna, puellas.

UTERQUE CHORUS.

Roma si vestrum est opus, Iliæque
Littus Etruscum tenuere turmæ,
Jussa pars mutare Lares et urbem

Sospite cursu;
Cui per ardentem sine fraude Trojam,
Castus Æneas, patriæ superstes,
Liberum munivit iter, daturus

Plura relictis.
Dî, probos mores docili juventa,
Dî senectuti placidæ quietem,
Romulæ genti date remque prolemque

Et decus omne.
Quique vos bobus veneratur albis.
Clarus Anchisa Venerisque sanguis,
Imperet, bellante prior, jacentem

Lenis in hostem.
Jam mari terârque manus potentes
Medus, Albanasque timet secures:
Jam Scythæ responsa petunt, superbi

Nuper et Indi.
Jam Fides, et Pax, et Honos, Pudorque
Priscus, et neglecta redire Virtus

CHOE UR DE JEUNES GARÇONS. Dépose ton carquois et ton arc redouté, Phébus, daigne sur nous jeter un weil de père.

CHOEUR DE JEUNES FILLES.

Et vous, reine des cieux, au croissant argenté,
Des filles des Romains écoutez la prière.

LES DEUX CHOEURS.

Si Rome est votre ouvrage, et si les Phrygiens, Conduits par votre oracle aux champs de l'Etrurie, Portèrent sur ces bords leurs Dieux et leur patrie; Si le pieux

pieux Énée au reste des Troyens
Sut frayer une route au milieu de la flamme,
Et fonder un état plus puissant que Pergame:
Dieux protecteurs ! donnez des mæurs et des vertus

A notre docile jeunesse;
Accordez le repos à la froide vieillesse,
Le bonheur et la gloire aux fils de Romulus.

Le sang en votre honneur dans les temples ruisselle.
Que le fils glorieux d’Anchise et de Vénus

Soumette l'ennemi rebelle,
Et montre sa clémence aux ennemis vaincus.
Les Mèdes, effrayés par nos haches sanglantes,
Redoutent ce vainqueur de la terre et des flots.
Les nations de l'Inde, autrefois insolentes,
Attendent, en tremblant, l'ordre de ce héros.

La vertu méconnue, et l'austère décence,
La paix, la probité, chères à nos aïeux,

Audet; apparetque beata pleno

Copia cornu.

CHORUS PUERORUM.

Augur et fulgente decorus arcu
Phoebus, acceptusque novem Camenis,
Qui salutari levat arte fessos

Corporis artus,
Si Palatinas videt æquus aras,
Remque Romanam Latiumque felix
Alterum in lustrum meliusque semper

Proroget ævum.

CHORUS PUELLARUM.

Quæque Aventinum tenet Algidumque,
Quindecim Diana
Curet, et votis puerorum amicas

Applicet aures.

preces virorum

UTERQUE CHORUS.
Hæc Jovem sentire Deosque cunctos
Spem bonam certamque domum reporto,
Doctus et Phoebi chorus et Diana

Dicere laudes.

EPILOGUS.

PONTIFEX.

Spiritum Phoebus mihi, Phoebus artem Carminis, nomenque dedit poëtæ. Virginum primæ, puerique claris

Patribus orti,

Osant reparaître en ces lieux,
Ramènent l'heureuse abondance.

CHOEUR DE JEUNES GARÇONS.
Si le Dieu chéri des neuf seurs,

Si l'aimable Dieu des présages,
Que pare un carquois d'or rempli de traits vengeurs,
Et dont l'art salutaire apaise nos douleurs,
Encore avec bonté regarde ces rivages,
Qu'il accroisse toujours le bonheur des Romains,
Et porte jusqu'aux cieux leurs glorieux destins.

CHOEUR DE JEUNES FILLES.

Que la Déesse de l’Algide,
Que Diane écoute les veux

De ce pontife qui préside
A la solennité de ces aimables jeux.
Aux enfans des Romains, Déesse redoutable,

Prête une oreille favorable.

LES DEUX CHOE URS.

Jupiter nous protége; oui, si j'en crois mon cæur,
Nos vœux des immortels obtiennent la clémence:
Nous venons de chanter et Phébus et sa soeur,
Au sein de nos foyers remportons l'espérance.

ÉPILOGUE.

LE PONTIFE.

PRébus, le Dieu du Pinde, inspira mon génie;
Il m'apprit à parler le langage des Dieux.
Venez, et secondez mes chants religieux,
Enfans du plus beau sang qu'honore l'Ausonie.

Deliæ tutela Deæ, fugaces
Lyncas et cervos cohibentis arcu,
Lesbium servate pedem, meique

Pollicis ictum;

Rite Latona puerum canentes,
Rite crescentem face Noctilucam,
Prosperam frugum, celeremque pronos

Volvere menses.

Nupta jam dices: Ego Dis amicum,
Sæculo festas referente luces,
Reddidi carmen, docilis modorum

Vatis Horati.

CARMINIS SÆCULARIS FINIS.

« PreviousContinue »