Voyage autour du monde ... sur la corvette Le Séniavine ... 1826,1827,1828 et 1829, tr. par F. Boyé. 3 tom. avec un atlas. [without the maps and the Explications des dessins].

Front Cover
1885
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 101 - ... quelque peu juste des contrées et des peuples éloignés. Voilà ce qui m'a porté, après tout ce qui a été écrit sur le pays rangé sous l'administration de la compagnie russo-américaine, à exposer ici ce qu'il m'a été donné de voir moimême ou de puiser dans des sources dignes de foi (i). Le navigateur qui voit pour la première fois les côtes nord-ouest de l'Amérique est frappé de leur aspect sauvage et pittoresque. De hautes montagnes escarpées , couvertes de forêts vierges...
Page 351 - Il s'approcha donc de lui , et le baisa. Et Isaac , aussitôt qu'il eut senti la bonne odeur qui sortait de ses habits, lui dit en le bénissant: l'odeur qui sort de mon fils est semblable à celle d'un champ plein de fleurs que le Seigneur a comblé de ses bénédictions.
Page 395 - Sipé , et consistait en ce qui suit : l'homme qui jouait le rôle principal était assis , les jambes repliées sous lui , sur le dos du baquet dans lequel ils apportent l'eau quand ils boivent le séka. Il avait au cou un collier de rameaux de jeune cocotier, et tenait dans ses mains la baguette représentant SitelNazuenziap , qu'il pressait continuellement contre ses genoux. Ses yeux étaient troubles , il tournait la tête à chaque instant, tantôt...
Page 371 - Pendant ce temps, celui ou ceux (i) qui sont chargés de la préparation, se font une ceinture de feuilles de bananier, délient leurs cheveux et les lient ensuite de nouveau , non plus sur la nuque -, mais sur le haut de la tête. Ils commencent leur besogne par laver les pierres sur lesquelles on bat le séka; ils frappent ensuite vingt-six ou trente (i) Chez Sipé et chez Togoja, deux hommes étaient employés à la préparation.
Page 365 - Une auge en bois d'arbre à pain, de trois pieds de long sur environ deux pieds et demi de large , faite en forme de nacelle , dans laquelle ils apportent l'eau pour préparer le séka, est un meuble indispensable dans chaque maison; quand ils ne l'emploient pas à cet usage, elle leur sert de siége.
Page 232 - Mais dans ces yourtes, munies, a» reste, de fenêtres et de cheminées, nous fûmes surpris de trouver une propreté qui ferait honneur à plusieurs maisons, ailleurs même qu'à Ounalachka (i). Peu de temps avant notre arrivée, on avait construit et consacré une jolie petite église en bois de sapin venu de Sitkha. Ounalachka manque entièrement de bois, qui est remplacé, autant que possible, par celui que la mer rejette, et qu'on va ramasser à grande peine sur les rivages d'Akoun, de Sannakh...
Page 402 - Nous ne remarquâmes pas cette distinction rigoureuse entre les diverses classes , ni cette différence tranchante dans l'extérieur des chefs et du bas peuple, dont parle M. Lesson. Nous vîmes que la plupart des principaux et des plus riches urosses étaient Pennemé. Il y en avait deux , Togoja et Séoa , qui étaient CHAPITRE VIl.
Page 384 - Nous ne vîmes chez eux aucune espèce de jeux de hasard. Ils sont inventés par les hommes qui ont besoin de tuer le temps, ou qui veulent s'approprier le bien d'autrui ; les bons Ualanais ne peuvent pas avoir cette dernière pensée, et quant à l'autre, ils y réussissent à merveille sans recourir au jeu. Nous n'y trouvâmes non plus aucun exercice de gymnastique, ni de lutte, ni de tir au but, etc. Tous ces genres d'occupation ont plus ou moins de rapport à la guerre ou à la chasse des bêtes...
Page 356 - Les femmes portent pour ceinture un morceau de ce même tissu, de la largeur de dix pouces. Elles serrent si faiblement cette demi-jupe en l'attachant autour de leur corps, qu'elles sont le plus souvent obligées de se courber en marchant, afin que cet article indispensable puisse se soutenir à la chute des reins. Mais ce qui rend cette posture encore plus bizarre, c'est la natte servant de coussin pour s'asseoir, qui est attachée par son milieu au derrière de la ceinture, et qui, pendant la marche...
Page 385 - Tout ce qui a été dit jusqu'ici atteste déja l'étonnante bonté du caractère de ce peuple, dont on trouverait difficilement le pareil sur la terre. Ils ne connaissent point les grands mouvements de l'ame; ils ne déchirent pas leur peau avec des dents de requin pour manifester un chagrin qui, l'instant d'après, est oublié; mais un visage somTome I.

Bibliographic information