De la géologie et de ses rapports avec les vérités révélées

Front Cover
Vanlinthout et Vandenzande, 1841 - 66 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 32 - Dieu créa le ciel et la terre dans le « premier jour, » — mais bien dans—» le commencement. » — Et ce commencement peut avoir eu lieu à une époque reculée au-delà de toute mesure, et qu'ont suivie des périodes d'une étendue indéfinie durant lesquelles se sont accomplies toutes les révolutions physiques dont la géologie a retrouvé les traces.
Page 51 - Tandis qu'ils trouvèrent dans les roseaux et les herbages dans lesquels ils étoient tombés, quelques alimens pour se soutenir, les tuyaux de leurs nageoires, séparés les uns des autres, se prolongèrent et se revêtirent de barbes ; ou, pour parler plus juste, les membranes qui, auparavant, les avoient tenu collés les uns aux autres, se métamorphosèrent.
Page 30 - Ensuite, si nous considérons les deux observations sur la même ligne, et si nous supposons que le tout ait été déposé par le déluge, alors nous devrions trouver tout dans une confusion complète, tandis qu'au contraire nous trouvons que la couche la plus basse, par exemple, présente une classe particulière de fossiles; puis, ceux qui sont superposés sont encore assez uniformes, quoique dans plusieurs cas ils diffèrent des dépôts inférieurs, et ainsi en avançant jusqu'à la surface.
Page 51 - La barbe formée de ces pellicules déjetées s'allongea elle-même ; la peau de ces animaux se revêtit insensiblement d'un duvet de la même couleur dont elle était peinte, et ce duvet grandit. Les petits ailerons qu'ils avaient sous le ventre, et qui, comme leurs nageoires, leur avaient aidé à se promener dans la mer, devinrent des pieds et leur servirent à marcher sur la terre.
Page 33 - ... premier soir peut être considéré comme la fin de cet espace de temps indéfini qui suivit la création première annoncée par le premier verset, et comme le commencement des six jours qui allaient être employés à peupler la surface de la terre et à la placer dans des conditions convenables pour qu'elle pût recevoir l'espèce humaine. Ce même second verset mentionne distinctement la terre et les eaux comme existant déjà et comme enveloppées de ténèbres.
Page 36 - Non sunt loquelœ, neque sermones : * quorum non audiantur voces eorum. In omnem terram exivit sonus eorum : * et in fines orbis terras verba eorum.
Page 51 - ... dans des roseaux ou dans des herbages, d'où ensuite il ne leur fut pas possible de reprendre vers la mer l'effort qui les en avait tirés, et qu'en cet état ils aient contracté une plus grande faculté de voler.
Page 30 - ... la précédente , suppose une succession d'actions exercées sur divers matériaux, et point une catastrophe convulsive et violente. Mais cette conclusion paraît devoir être mise hors de doute par la découverte encore plus inattendue , que , tandis que , dans les couches de terre meuble , et partout où le déluge est supposé avoir laissé des traces , nous trouvons des ossements d'animaux appartenant à des genres encore existants ; parmi les fossiles plus profondément ensevelis, rien de...
Page 33 - Celte condition d'alors nous est décrite comme un état de confusion et de vide, tohu, bohu, que l'on a coutume de traduire par chaos , mot grec d'une signification vague et sans précision , et que les géologues peuvent considérer comme indiquant le naufrage et la ruine d'un monde antérieur. Ce fut à ce moment que se terminèrent les périodes indéfinies qui font l'objet de la géologie; une nouvelle série...
Page 61 - ... cette vie. Mais elle dépasse les forces de la race humaine placée dans les conditions physiques et morales où nous la voyons; elle serait en contradiction manifeste avec les vues que la divinité s'est proposées toutes les fois qu'elle s'est communiquée par des révélations. Ces sortes de manifestations ont eu pour but de donner à l'homme des lumières morales, et non des connaissances scientifiques.

Bibliographic information