Journal des demoiselles

Front Cover
Bureau du journal, 1884
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 175 - L'Assemblée nationale, considérant que le droit d'aubaine est contraire aux principes de fraternité qui doivent lier tous les hommes, quels que soient leur pays et leur gouvernement; que ce droit, établi dans des temps barbares, doit être proscrit chez un peuple qui a fondé sa constitution sur les droits de l'homme et du citoyen, et que la France libre doit ouvrir son sein à tous les...
Page 204 - L'émeraude , le rubis , la topaze brillent sur ses habits ; il ne les souille jamais de la poussière de la terre ; et , dans sa vie tout aérienne , on le voit à peine toucher le gazon par instants ; il est toujours en l'air , volant de fleurs en fleurs ; il a leur fraîcheur , comme il a leur éclat ; il vit de leur nectar , et n'habite que les climats où sans cesse elles se renouvellent.
Page 204 - ... l'homme ne craindra plus l'aspect , de l'homme, le fer homicide n'armera plus sa main ; le feu dévorant de la guerre ne fera plus tarir la source des générations ; l'espèce humaine , maintenant affaiblie , mutilée, moissonnée dans sa fleur, germera de nouveau , et se multipliera sans nombre; la nature, accablée sous le i.— 28.
Page 262 - ... et , ce qui est bien remarquable , partout l'homme nous parle comme la nature , soit que nous consultions les vraies traditions des peuples , soit que nous examinions leur état moral et politique , et le développement intellectuel qu'ils avaient atteint au moment où commencent leurs...
Page 175 - ... est contraire aux principes de fraternité qui doivent lier tous les hommes, quels que soient leur pays et leur gouvernement; que ce droit, établi dans des temps barbares, doit être proscrit chez un peuple qui a fondé sa constitution sur les droits de l'homme et du citoyen, et que la France libre doit ouvrir son sein à tous les peuples de la terre, en les invitant à jouir, sous un gouvernement libre, des droits sacrés et inaliénables de l'humanité, a décrété et décrète ce qui suit...
Page 90 - ... ne s'acquiert point par droit héréditaire, et l'on ne doit élever à la royauté que celui qu'illustre nonseulement la noblesse matérielle...
Page 86 - A détailler chacun des traits, on peut se demander où donc est la beauté? Aucun n'est régulier, tous plaisent. « La bouche est un peu grande ; on en voit mille de plus jolies, pas une n'a le sourire plus tendre et plus séducteur.
Page 204 - DE tous les êtres animés, voici le plus élégant pour la forme , et le plus brillant pour les couleurs. Les pierres et les métaux polis par notre art ne sont pas comparables à ce bijou de la nature : elle l'a placé dans l'ordre des oiseaux au dernier degré de l'échelle de grandeur ; son chef-d'œuvre est le petit oiseau-mouche ; elle l'a comblé de tous les...
Page 204 - Dieu de bonté, auteur de tous les êtres, vos regards paternels embrassent tous les objets de la création ; mais l'homme est votre être de choix ; vous avez éclairé son âme d'un rayon de votre lumière immortelle; comblez vos bienfaits en pénétrant son cœur d'un trait de votre amour : ce sentiment divin se répandant partout, réunira les natures ennemies ; l'homme ne craindra plus l'aspect de l'homme, le fer homicide...
Page 143 - ... confier une sottise quand elle l'a faite. Elle est très-forte, et son tempérament a de l'analogie avec celui de son père ; elle a six ans, six mois et deux jours; elle révère son père, quoiqu'elle joue beaucoup avec lui, jusqu'à me demander, comme la grande grâce, de lui cacher ses sottises; elle me craint moins, et me parle quelquefois légèrement ; mais je suis sa confidente en toutes choses, et elle est...

Bibliographic information