La génie de Virgile, Volume 2

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 195 - O bienheureux celui qui peut de sa mémoire Effacer pour jamais ce vain espoir de gloire, Dont l'inutile soin traverse nos plaisirs, Et qui, loin, retiré de la foule importune, Vivant dans sa maison content de sa fortune, A selon son pouvoir mesuré ses désirs.
Page 177 - Quand pourront les neuf Sœurs, loin des cours et des villes, M'occuper tout entier, et m'apprendre des cieux Les divers mouvements inconnus à nos yeux , Les noms et les vertus de ces clartés errantes Par qui sont nos destins et nos mœurs différentes...
Page 240 - La plus noble conquête que l'homme ait jamais faite est celle de ce fier et fougueux animal qui partage avec lui les fatigues de la guerre et la gloire des combats ; aussi intrépide que son maître, le cheval voit le péril et l'affronte, il se fait au bruit des armes, il l'aime, il le cherche et s'anime de la même ardeur...
Page 241 - ... sous la main de celui qui le guide, mais il semble consulter ses désirs, et obéissant toujours aux impressions qu'il en reçoit, il se précipite, se modère ou s'arrête, et n'agit que pour y satisfaire; c'est une créature qui renonce à son être pour n'exister que par la volonté d'un autre, qui sait même la prévenir; qui, par la promptitude et la précision de ses mouvements, l'exprime et l'exécute; qui sent autant qu'on le désire, et ne rend qu'autant qu'on veut; qui...
Page 196 - Il ne va point fouiller aux terres inconnues, A la merci des vents et des ondes chenues, Ce que nature avare a caché de trésors...
Page 189 - Fidèle à ses besoins , à ses travaux docile , La terre lui fournit un aliment facile. Sans doute il ne voit pas , au retour du soleil , De leur patron superbe adorant le réveil , Sous les lambris pompeux de ses toits magnifiques, Des flots d'adulateurs inonder ses portiques...
Page 159 - Qu'il est grand, qu'il est doux de se dire à soi-même : Je n'ai point d'ennemis; j'ai des rivaux que...
Page 159 - L'arbre tient bon. le roseau plie; Le vent redouble ses efforts. Et fait si bien qu'il déracine Celui de qui la tête au ciel était voisine, Et dont les pieds touchaient à l'empire des morts.
Page 168 - S'efforçoit d'attirer de fertiles vendanges. Là le vin et la joie éveillant les esprits , Du plus habile chantre un bouc étoit le prix. Thespis fut le premier , qui barbouillé de lie , Promena par les bourgs cette heureuse folie ; Et d'acteurs mal ornés chargeant un tombereau ,' Amusa les passans d'un spectacle nouveau. Eschyle...
Page 113 - Déjà l'arc éclatant qu'Ir!s trace dans l'air , Boit les feux du soleil et les eaux de la mer; La grue , avec effroi s'élançant des vallées, Fuit ces noires vapeurs de la terre exhalées; Le taureau hume l'air par...

Bibliographic information