L'hermite de la Chaussée-d'Antin; ou, Observations sur les mœurs et les usages français au commencement du xixe siècle, Volume 1

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 37 - II faut l'entendre parler des avantages de la médiocrité , des plaisirs de la vie domestique ! Comme il prouve admirablement « que la faveur des cours est ce qu'il ya au monde de plus fragile ! qu'on ne peut faire aucun fond sur l'amitié des grands , et encore moins sur leur reconnaissance...
Page 111 - J'entends crier partout, Au meurtre ! On m'assassine ! Ou le feu vient de prendre à la maison voisine ! Tremblant et demi-mort je me lève à ce bruit, Et souvent sans pourpoint je cours toute la nuit.
Page 36 - Mérange est un grand homme , au front découvert , à la figure vermeille et arrondie : son geste est brusque , ses manières sont ouvertes , quelquefois bourrues; il court à vous du plus loin qu'il vous voit , vous prend la main et vous la secoue à vous démettre le poignet. Sur quelque chose que vous l'interrogiez , sa réponse commence toujours par ces mots : A vous parler franchement....
Page 218 - Dubucourt , que je retrouvais sans difficulté les noms de tous ceux qu'il avait mis en scène. J'étais gravement occupé à les écrire en marge des gravures, pour l'instruction de la postérité , lorsqu'à mon grand étonnement je vis entrer chez moi le baron de Kunpipen, avec lequel j'ai servi dans la guerre d'Amérique , et que des intérêts de famille rappellent à Paris après une absence de vingt-sept ans.
Page 41 - Anon. 18 — LIX LA VIE EST UN VOYAGE La vie est un voyage, Tâchons de l'embellir : Jetons sur son passage Les roses du plaisir. Dans l'âge heureux de la jeunesse, L'amour nous flatte, il nous caresse, II nous présente le bonheur, Puis il s'envole ; on voit l'erreur, Hélas que faire ? Tâcher de plaire. Du bien présent savoir jouir Sans trop songer à l'avenir. À la ville, au village, On n'est content de rien : Pensons...
Page 38 - Bien convaincu, comme il le lui avait entendu répéter, que Berville avait beaucoup de crédit, mais qu'il ne l'employait qu'à être utile aux autres, MD . . . l'alla trouver un matin , et s'ouvrit à lui sur le désir qu'il avait d'obtenir une place près de vaquer par la mort de celui qui l'occupait : il lui en fit bien connaître tous les avantages , et lui en détailla toutes les convenances. Berville promit de s'occuper sans délai de cette affaire, et tint parole; il sollicita la place, et...
Page 36 - Avec lui , jamais de complimens , jamais d'éloges à craindre ; c'est un vrai quaker : il déteste la flatterie , et , quant à la politesse , il répète à tout propos que la véritable est dans le cœur. Si par hasard on a quelque intérêt à démêler avec lui , « il s'en rapporte entièrement à vous, car il n'entend rien aux affaires...
Page 36 - XIV, qui affectent et tirent parti des mauvaises qualités qu'ils n'ont pas. Parmi les nombreuses variétés de l'espèce, la plus dangereuse est celle de ces faux bons hommes dont Mérange est le modèle le plus achevé. Il est vrai que la nature l'a merveilleusement servi, et qu'il lui doit une partie de ses succès. Mérange est un...
Page 320 - Berthellemot, créateur de la littérature en diablotins. Pendant les dix dernières années qui ont précédé la révolution, les étrennes à la mode , dans les plus hautes classes de la société, étaient des porcelaines de Sèvres. On peut concevoir jusqu'où cette manie a été poussée, en se rappelant qu'à cette époque les petits...
Page 111 - Les voleurs à l'instant s'emparent de la ville. Le bois le plus funeste et le moins fréquenté Est, au prix de Paris, un lieu de sûreté.

Bibliographic information