Oeuvres de M. François de Salignac de La Mothe Fénélon,: précepteur des enfants de France, Archevêque-duc de Cambral...

Front Cover
De L'Imprimerie de Franç-Amb. Didot, 1792 - Homer
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 255 - C'est l'avantage des grands princes , que chacun qui se ruine ou qui s'expose à être tué pour eux , est enchanté par une parole obligeante et dite à propos. L'armée entière chantera vos louanges , quand chacun vous trouvera accessible, ouvert et plein de bonté. Pour vos défauts, monseigneur...
Page 391 - Il est fidele à ses promesses et à son amour : il ne permettra pas que la douleur vous tente au-dessus de ce que vous pouvez souffrir; mais il tirera votre progrès de la tentation ou épreuve. Abandonnez-vous donc à lui: laissez-le faire. Portez votre chere croix, qui sera précieuse pour vous, si vous la portez bien.
Page 528 - Voilà, monsieur, ce que fait le Dieu jaloux. Sa patience et sa bonté vont encore plus loin que sa jalousie. Mais s'il vous attend avec amour, il veut que votre retour soit plein de fidélité et de courage. Entrons maintenant dans le détail des dispositions et des règles dont vous avez besoin. Pour les dispositions, la principale est l'amour de Dieu. Il n'est pas question d'un amour affectueux et sensible ; vous ne pouvez point vous le donner à vousmême ; cet amour n'est point nécessaire :...
Page 386 - ... lui faire de la peine, manquer de confiance en elle, et refuser de lui avoir les plus grandes obligations! Mais ce que je crains le plus est que vous ne soyez tous deux malades en même temps, de manière à vous causer une peine réciproque , sans pouvoir vous entre-secourir. Le meilleur parti qui vous reste à prendre, est celui de .ne perdre pas un seul jour pour l'opération résolue. Choisissez, sans ménager la dépense, le meilleur de tous les chirurgiens; régime exact, grand repos, nul...
Page 350 - ... son goût, dans cette apparente modestie, qui fait négliger le commerce des personnes élevées. On aime par amour-propre à passer sa vie avec les gens auxquels on est accoutumé, avec lesquels on est libre, et parmi lesquels on est en possession de réussir. L'amour-propre est...
Page 262 - Il ya des cas pressants où l'on ne peut attendre sans perdre l'occasion, et où personne ne peut décider, que ceux qui voient les choses sur les lieux. Je vous demande pardon, monseigneur, de cet excès de liberté qui vient d'un excès de zèle. Je n'ai, Dieu merci , aucun intérêt en ce monde. Je ne suis occupé que du vôtre, qui est celui du roi et de l'état. Je sais à qui je parle, et je ne puis douter de la bonté de votre cœur. Le mien vous sera dévoué le reste de ma vie avec l'attachement...
Page 533 - ... de confiance en Dieu et de renoncement aux considérations humaines. Pour le changement de votre cœur, voici ce qui est essentiel et que je vous demande au nom de Dieu; c'est que vous soyez pleinement résolu de faire deux choses : la première, de recevoir sans hésiter toutes les lumières que Dieu vous donnera peut-être dans la suite...
Page 548 - ... devez à sa justice pour l'expiation de vos péchés. Il vous arrache ce que vous auriez eu bien de la peine à lui donner. En vous l'arrachant , il vous ôte la gloire de le lui sacrifier ; en sorte que vous ne pouvez vous faire honneur de ce sacrifice. Ainsi il vous humilie en vous instruisant. D'ailleurs , il vous tient dans un état d'impuissance qui renverse tous les projets de votre ambition. Toutes ces hautes pensées dont vous aviez nourri votre cœur depuis si long-temps s'évanouissent....
Page 558 - Quand ces petites conversations se font par épanchement de cœur, et avec une entière liberté , elles nourrissent l'âme, elles la fortifient, elles l'encouragent, elles la rendent robuste dans les croix , elles la soulagent dans ses tentations d'accablement , elles élargissent un cœur serré par la peine, elles le tiennent dans une certaine paix qu'on ne goûte presque jamais lorsqu'on demeure renfermé en soi-même, pour les lectures et les prières...
Page 543 - ... à la pénitence ; enfin des personnes peu éclairées, et qui vous tromperont en se trompant ellesmêmes. Cherchez , selon toute la lumière que Dieu vous donne , le juste milieu ; apportez-y le même soin qu'un homme sage emploie à choisir le meilleur avocat et le meilleur médecin. Ce sera alors que vous pourrez demeurer en paix , et vous confier humblement à la bonté de Dieu , qui ne permettra pas que vous demeuriez toujours dans l'égarement , supposé que vous vous égariez. Mais faudra-t-il...

Bibliographic information