La morale en action, ou, Élite de faits mémorables et d'anecdotes instructives [by L.P. Bérenger and E. Guibaud]. (Google eBook)

Front Cover
1813
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 29 - ... n'être vus de personne, ils l'embrassent tendrement et l'arrosent de leurs larmes. Le magistrat, qui les aperçoit par hasard, surpris d'un spectacle si nouveau, donne commission à un de ses gens, de suivre les deux délateurs ; il lui enjoint expressément de ne les point perdre de vue, qu'il n'ait découvert de quoi éclaircir un fait si singulier. Le domestique s'acquitte parfaitement de sa commission...
Page 235 - Mon Père , j'ai entendu plusieurs grands orateurs dans ma chapelle ; j'en ai été fort content : pour vous, toutes les fois que je vous ai entendu , j'ai été très-mécontent de moi-même.
Page 123 - M. de la Jeannotière. Colin admira l'habit et ne fut point jaloux; mais Jeannot prit un air de supériorité qui affligea Colin. Dès ce moment Jeannot n'étudia plus, se regarda au miroir, et méprisa tout le monde. Quelque temps après, un valet de chambre arrive en poste et apporte une seconde lettre à M. le marquis de la Jeannotière; c'était un ordre de monsieur son père de faire venir monsieur son fils à Paris.
Page 235 - Clermont, prêcha son fameux sermon du petit nombre des élus. Il y eut un endroit où un transport de saisissement s'empara de tout l'auditoire; presque tout le monde se leva à moitié par un mouvement involontaire; le murmure d'acclamation et de surprise fut si fort qu'il troubla l'orateur, et ce trouble ne servit qu'à augmenter le pathétique de ce morceau...
Page 126 - Jeannot, éperdu, se sentait partagé entre la douleur et la joie, la tendresse et la honte ; et il se disait tout bas : Tous mes amis du bel air m'ont trahi, et Colin, que j'ai méprisé, vient seul à mon secours. Quelle instruction...
Page 37 - ... un dîner frugal, composé de pain et d'amandes sèches : elle voit arriver Robert le père, très-proprement vêtu, qui la surprend dans sa douleur et dans sa misère. Qu'on...
Page 183 - ... du petit espace dans lequel est circonscrit notre être, nous voulons tenir plus de place en ce monde que la nature ne peut nous en donner ; nous cherchons à agrandir notre figure par des chaussures élevées, par des vêtements renflés.
Page 172 - Sully, voilà un malheureux homme que le maréchal; j'ai envie de lui pardonner, d'oublier tout ce qui s'est passé, et de lui faire autant de bien que jamais. Il me fait pitié...
Page 149 - Tu as fait, mon fils," lui répondit le vieillard, " ce que tu devais faire. Il y aurait de quoi mourir de honte, si l'on était capable d'en agir autrement, car la probité est un devoir. Ton action est une action de justice ; ce n'est point une action de générosité." Le second fils plaida sa cause à son tour, à peu près en ces termes : " Je me suis trouvé, pendant mon voyage, sur le bord d'un lac ; un enfant venait imprudemment de s'y laisser tomber ; il allait se noyer ; je l'en ai tiré,...
Page 29 - Les : trois frères s'accordent entre eux qu'un des trois passera pour ce voleur , et que les' deux autres le mèneront au juge. Ils tirent au sort pour savoir qui sera la victime de l'amour filial , et le sort tombe sur le plus jeune qui se laisse lier et conduire comme un criminel. Le magistrat l'interroge ; il répond qu'il a volé : on l'envoie en prison , et ceux qui l'ont conduit louchent la somme promise.

Bibliographic information