Histoire de l'ancienne province de Gascogne, Bigorre et Béarn (Google eBook)

Front Cover
1839
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 193 - Je te défends d'aller dans aucune église , dans aucun moutier, dans aucune foire, dans aucun marché , dans aucune réunion d'hommes quelconque. Je te défends de boire et de laver tes mains , soit dans une fontaine, soit dans une rivière. Je te défends de manier aucune marchandise " avant de l'avoir achetée. Je te défends de toucher les enfans ; je te défends de leur rien donner.
Page 199 - S'est levé, et il a rempli les environs d'Altabiçar de ses aboiements. Au col d'Ibaneta un bruit retentit ; II approche en frôlant à droite, à gauche, les rochers : C'est le murmure sourd d'une armée qui vient. Les nôtres y ont répondu du sommet des montagnes; Us ont soufflé dans leurs cornes de bœuf, 212 HISTOIRE D ESPAGNE, UVRE IV, CHAP.
Page 201 - Et qu'avaient-ils à faire dans nos montagnes, ces hommes du Nord? Pourquoi sont-ils venus troubler notre paix? Quand Dieu fait des montagnes, c'est pour que les hommes ne les franchissent pas...
Page 201 - Treize, quatorze, quinze, seize, dix-sept, dix-huit, dix-neuf, vingt, Vingt, et des milliers d'autres encore ! On perdrait son temps à les compter. Unissons nos bras nerveux, déracinons ces rochers, Lançons-les du haut des montagnes Jusque sur leurs têtes!
Page 203 - Ils fuient ! ils fuient ! où est donc la haie de lances ! où sont ces bannières versicolores flottant au milieu? — Les éclairs ne jaillissent plus de leurs armes souillées de sang. — Combien sont-ils? Enfant, compte-les bien! Vingt, dixneuf, dix-huit, dix-sept, seize, quinze, quatorze, treize, douze, onze, dix, neuf, huit, sept, six, cinq, quatre, trois, deux, un « Un ! il n'y en a même plus un!
Page 201 - Un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept, huit, neuf, dix, onze, douze, Treize, quatorze, quinze, seize, dix-sept, dix-huit, dix-neuf, vingt.
Page 193 - Ensuite ce jeune infortuné a ôté son habit , mis sa tartarelle de ladre , pris sa cliquette pour qu'à l'avenir tout le monde ait à fuir devant lui. Alors le curé, d'une voix forte lui a prononcé en ces termes les défenses prescrites par le rituel : Je te défends de sortir sans Ion habit de ladre.
Page 201 - Oh ! combien d'os broyés, quelle mer de sang ! Fuyez ! fuyez ! ceux à qui il reste de la force et un cheval. Fuis, roi Carloman, avec tes plumes noires et ta cape rouge. Ton neveu, ton plus brave, ton chéri, Roland est étendu mort là-bas. Son courage ne lui a servi à rien.
Page 74 - Nobles ou autres, les Aquitains sont tous à peu près les mêmes. Le ventre de tous ne forme, pour ainsi dire, qu'un seul et même gouffre, la vie detous qu'une seule et même prostitution, ou quelque chose de pire encore.
Page 297 - Les monastères , s'ils acquièrent des aleux , seront obligés de fournir un homme d'armes de service. La paix sera gardée en tout temps aux clercs, aux moines, aux voyageurs , aux dames et à leur suite. Si quelqu'un se réfugie auprès d'une dame, il aura sûreté de sa personne en réparant le dommage. » « 7°. Que la paix soit toujours avec le rustique; que ses bœufs et ses instrmnens aratoires ne puissent jamais être saisis. S'il est caution de son seigneur, qu'il ne soit jamais contraint...

Bibliographic information